Données/statistiques sur la mixité hommes-femmes

L’Employment Policy Foundation a indiqué que d’ici à dix ans il y aura 6 millions de postes de plus que de diplômés disponibles pour les occuper et le ministère de l’Éducation des États-Unis a annoncé que les femmes obtenaient la majorité, soit près de 60 %, de tous les diplômes délivrés, qu’il s’agisse de diplômes de premier cycle universitaire, de doctorats ou de diplômes professionnels.

Selon l’Harvard Business Review, les entreprises avec des femmes à leur tête sont plus rentables et elles ont un meilleur taux de fidélisation du personnel et des employés généralement plus satisfaits.

Dans une étude basée sur 506 entreprises aux États-Unis, chaque point d’augmentation du taux de mixité hommes-femmes a pour conséquence une augmentation d’environ 3 % des recettes, et ce jusqu’au niveau de représentation dans la population concernée. – American Sociological Association​

Une plus grande mixité hommes-femmes créé de meilleures organisations : plus de créativité et d’innovation, plus de collaboration et de flexibilité. – Pfizer et AstraZeneca

Les femmes des États-Unis effectuent 83 % des achats de biens de consommation et contrôlent un total de 20 billions USD. – Business Week et Harvard Business Review

Le quart supérieur des entreprises Fortune 500 comptant le plus de femmes dans leur conseil d’administration obtiennent de meilleurs résultats que celles du quart inférieur, d’au moins 53 % de rentabilité des fonds propres. – Deloitte

Une étude internationale a révélé que 72 % des cadres exécutifs pensent qu’il y existe une connexion directe entre la mixité hommes-femmes et une meilleure réussite financière. – McKinsey

Pour la première fois de l’histoire américaine, le nombre de femmes américaines obtenant un diplôme supérieur est supérieur à celui des hommes. De plus, depuis 1996, les femmes obtiennent plus de diplômes de premier cycle universitaire que les hommes. – U.S. Census Bureau

Selon le rapport Getting to Equal d’Accenture en 2016, il est prouvé que les programmes officiels de formation peuvent accélérer la carrière des femmes. Les recherches d’Accenture ont aussi révélé une connexion entre le fait d’avoir suivi un cours de développement des compétences managériales et le désir d’accéder à un poste exécutif.